European clinical guidelines for Tourette syndrome and other tic disorders-version 2.0. Part III: pharmacological treatment

Spread the love

Eur Child Adolesc Psychiatry. 2021 Nov 10. doi: 10.1007/s00787-021-01899-z. Online ahead of print.

ABSTRACT

In 2011, the European Society for the Study of Tourette Syndrome (ESSTS) published the first European guidelines for Tourette Syndrome (TS). We now present an update of the part on pharmacological treatment, based on a review of new literature with special attention to other evidence-based guidelines, meta-analyses, and randomized double-blinded studies. Moreover, our revision took into consideration results of a recent survey on treatment preferences conducted among ESSTS experts. The first preference should be given to psychoeducation and to behavioral approaches, as it strengthens the patients’ self-regulatory control and thus his/her autonomy. Because behavioral approaches are not effective, available, or feasible in all patients, in a substantial number of patients pharmacological treatment is indicated, alone or in combination with behavioral therapy. The largest amount of evidence supports the use of dopamine blocking agents, preferably aripiprazole because of a more favorable profile of adverse events than first- and second-generation antipsychotics. Other agents that can be considered include tiapride, risperidone, and especially in case of co-existing attention deficit hyperactivity disorder (ADHD), clonidine and guanfacine. This view is supported by the results of our survey on medication preference among members of ESSTS, in which aripiprazole was indicated as the drug of first choice both in children and adults. In treatment resistant cases, treatment with agents with either a limited evidence base or risk of extrapyramidal adverse effects might be considered, including pimozide, haloperidol, topiramate, cannabis-based agents, and botulinum toxin injections. Overall, treatment of TS should be individualized, and decisions based on the patient’s needs and preferences, presence of co-existing conditions, latest scientific findings as well as on the physician’s preferences, experience, and local regulatory requirements.

PMID:34757514 | DOI:10.1007/s00787-021-01899-z


Source: ncbi 2

Partage le savoir

L’article European clinical guidelines for Tourette syndrome and other tic disorders-version 2.0. Part III: pharmacological treatment est apparu en premier sur .

Schaka

Related Posts

Flora Growth Enters Cannabis Beverage Market Through Licensing Agreement With Tonino Lamborghini

Unionized Budtender Gets Job Back

Efficacy and safety of therapeutic use of cannabis derivatives and their synthetic analogs: Overview of systematic reviews

Passive exposure to cannabidiol oil does not cause microbiome dysbiosis in larval zebrafish

Signez la pétition !!!

 

846 signatures

Pétition ASBL Cannabis Belgique

Pourquoi une pétition ?

Nous sommes des personnes qui en avons assez de devoir aller dans la rue et avoir affaire à des réseaux criminels sans savoir où cela va nous conduire par après.

Nous sommes des personnes ayant des maladies, qui pour certaines sont rares, et utilisant pour médication le cannabis sous diverses formes (CBD,THC,THCv,CBDa,,,) sous l'accord de notre médecin.

Nous sommes des personnes responsables et honnêtes qui avons une vie épanouie et sans problèmes de vie ou sociaux.

Nous avons également une passion pour la plante de cannabis en elle-même et la cultiver est notre bonheur. De plus, nous pouvons nous soigner avec notre médication sans avoir peur des produits ou autres additifs contenus dans une plante que l'on peut trouver autre part.

Nous souhaitons pouvoir avoir notre médicament dans les normes de la santé publique, car un cannabis sain aide à réduire les frais de santé parfois conséquents pour la collectivité et le malade lui-même.

Nous sommes également des personnes responsables avec un rôle dans la société qui en avons assez d’être considérés comme des « hippies ou autres drogués », nous avons juste choisi notre médication et celle-ci a apporté les preuves de son efficacité dans le monde.

Nous connaissons déjà les produits dérivés comme le CBD et le THC que nous maîtrisons pour nous aider dans notre maladie « Je précise que nous ne sommes pas médecin et que nous nous basons sur 20 ans d’expérience médicale du cannabis des membres de notre ASBL et l'avis du médecin de famille ».

Nous désirons simplement ne plus nous cacher, et pouvoir aider les autres personnes le souhaitant.

Nous somme soucieux des ados et de la prévention à leur égard. Effectivement, nous sommes les acteurs parfaits pour répondre aux questions qu’ils se posent vu notre expérience cannabique et, de plus, nous pourrons leur expliquer les risques qu’ils encourent en achetant du cannabis dans la rue.

Le projet complet peut être demandé via mail " info@mcb.care " et sur le site internet : " http://mcb.care "

@ASBL McB

**votre signature**

Partagez avec vos amis

Articles récents

Catégories