The use and effects of synthetic cannabinoid receptor agonists by New South Wales cannabis treatment clients

Spread the love

J Cannabis Res. 2021 Jul 26;3(1):33. doi: 10.1186/s42238-021-00091-z.

ABSTRACT

INTRODUCTION: Despite decreasing consumption by general populations, use of synthetic cannabinoid receptor agonists (SCRAs) persists in some marginalised groups, including those who use other substances. This article explores SCRA consumption in an Australian cannabis treatment sample, comparing those who report ever using SCRAs with those who have never used SCRAs.

METHODS: A questionnaire orally administered in person to a convenience sample of 154 cannabis treatment service clients from New South Wales, Australia (71% male, median age 35) collected information regarding cannabis and SCRA use including motivations, effects and health-related consequences of use, demographics, other substance use and overall health. Demographic profiles and between-group differences were explored. McNemar tests compared effects of SCRA and cannabis. Logistic regression analysis determined predictors of SCRA use.

RESULTS: Half (53%) reported lifetime SCRA use; 20% reported previous-month use. The SCRA + cannabis group displayed greater polysubstance use and psychological distress. Reduced dependence on cannabis but higher levels of other substance use may predict SCRA use. Although curiosity motivated initial SCRA consumption, perceived psychoactive strength drove continued use. SCRAs appear to induce more negative side-effects than cannabis. Of the SCRA + cannabis group, 27% sought medical assistance for SCRA use. Most (90%) preferred cannabis to SCRAs, citing superior safety, effects and consistency of cannabis.

CONCLUSIONS: Among clients seeking treatment for cannabis use, SCRA use was relatively common, although not a preferred substance. Hazardous substance use and poor mental health characterised SCRA consumers, highlighting the need for continued monitoring by researchers and treatment providers of SCRA consumption in populations who use substances.

PMID:34311790 | DOI:10.1186/s42238-021-00091-z


Source: ncbi 2

Partage le savoir

L’article The use and effects of synthetic cannabinoid receptor agonists by New South Wales cannabis treatment clients est apparu en premier sur .

Schaka

Related Posts

The Ongoing Work of Cannabis Regulations Following the California Governor Recall Vote: Week in Review

FDA’s Rejection of CBD New Dietary Ingredient Notifications: Four Practical Takeaways

Wana Brands and The Green Solution to Continue Partnership with Colorado Department of Public Health & Environment, Hosting Pop-Up Vaccine Clinics

Ohio’s Medical Cannabis Cultivators Can Seek State Approval to Expand Operations

Signez la pétition !!!

 

846 signatures

Pétition ASBL Cannabis Belgique

Pourquoi une pétition ?

Nous sommes des personnes qui en avons assez de devoir aller dans la rue et avoir affaire à des réseaux criminels sans savoir où cela va nous conduire par après.

Nous sommes des personnes ayant des maladies, qui pour certaines sont rares, et utilisant pour médication le cannabis sous diverses formes (CBD,THC,THCv,CBDa,,,) sous l'accord de notre médecin.

Nous sommes des personnes responsables et honnêtes qui avons une vie épanouie et sans problèmes de vie ou sociaux.

Nous avons également une passion pour la plante de cannabis en elle-même et la cultiver est notre bonheur. De plus, nous pouvons nous soigner avec notre médication sans avoir peur des produits ou autres additifs contenus dans une plante que l'on peut trouver autre part.

Nous souhaitons pouvoir avoir notre médicament dans les normes de la santé publique, car un cannabis sain aide à réduire les frais de santé parfois conséquents pour la collectivité et le malade lui-même.

Nous sommes également des personnes responsables avec un rôle dans la société qui en avons assez d’être considérés comme des « hippies ou autres drogués », nous avons juste choisi notre médication et celle-ci a apporté les preuves de son efficacité dans le monde.

Nous connaissons déjà les produits dérivés comme le CBD et le THC que nous maîtrisons pour nous aider dans notre maladie « Je précise que nous ne sommes pas médecin et que nous nous basons sur 20 ans d’expérience médicale du cannabis des membres de notre ASBL et l'avis du médecin de famille ».

Nous désirons simplement ne plus nous cacher, et pouvoir aider les autres personnes le souhaitant.

Nous somme soucieux des ados et de la prévention à leur égard. Effectivement, nous sommes les acteurs parfaits pour répondre aux questions qu’ils se posent vu notre expérience cannabique et, de plus, nous pourrons leur expliquer les risques qu’ils encourent en achetant du cannabis dans la rue.

Le projet complet peut être demandé via mail " info@mcb.care " et sur le site internet : " http://mcb.care "

@ASBL McB

**votre signature**

Partagez avec vos amis

Articles récents

Catégories