France: les fumeurs de Cannabis fichés pour 10 ans

France: les fumeurs de Cannabis fichés pour 10 ans

Spread the love

Dans son obsession à vouloir alléger le travail de la justice avec le Cannabis, l’état Français à posé sa pelle et sa truelle. C’est désormais à la hache que la question de la répression de l’usage du Cannabis, va être tranchée par le gouvernement Macron : le fichage pour 10 ans des consommateurs est en Marche. Aux grand maux les grands problèmes, bienvenue sur Le Cannabiste en temps de guerre.

* * *

La guerre la guerre, quel horrible mot n’avait germé dans l’esprit tordu du guindé aux commandes ? Depuis la police fiche verrouille enferme et cogne. Depuis la foule n’a jamais eu plus d’appétit pour le désordre et pour le renversement.

Alors en Macronie, débordée sur tous les flancs, par l’importation et la culture du Cannabis, on a décidé de frapper sur les deux tableaux.

  • Simplifier le travail de la police / alléger celui de la justice
  • Se montrer modernes et tolérants: opération de com.

#Acte1

Ce qui s’apprête à être joué devant vous Mesdames et Messieurs les Français est une pièce en trois actes. D’abord avec la création de l’OFAST et une nouvelle force médiatique. Objectif: faire oublier l’aspect inéluctable de la corruption, lié aux flux clandestins du Cannabis, persistants et massifs, en France et dans toute l’ Europe.

 

À lire sur Le Cannabiste

#Acte 2

Ensuite pour essayer reprendre la main, l’état va devoir nécessairement faire reculer les libertés individuelles, puisqu’en matière de drogue c’est précisément l’enjeu.

  • Prise de sang obligatoire pour le dépistage aux stupéfiant
  • Droit à la vie privée mis en cause par des fichiers douteux
  • L’égalité de traitement mise en cause avec de fait, des catégories de contrevenants

La première victime en date, la liberté individuelle, le principe d’inviolabilité du corps humain. Cette règle fondamentale telle que la déclaration universelle des droits de l’homme la suppose: balayée d’un revers de manche par la justice Française.

* * *

Depuis le mois de Mars 2020 et une sombre histoire de dispute entre deux médecins, dont au moins un, aurait pris des substances toxiques. La cour de cassation dont l’avis fera loi à décidé que le prélèvement sanguin pouvait désormais être imposé.

C’est désormais un principe applicable partout sur le territoire, pour la détection de l’ensemble des stupéfiants. Désormais en France comme en Chine, aux États-Unis, en Malaisie en Corée ou au Japon, la prise de sang c’est obligatoire. Et si vous refusez, l’état vous y contraindra par l’emploi de la force, si jugé nécessaire.

 

L’exception Française devenue la règle de la mondialisation triomphante: prise de sang? Y’a pas de mais !

 

#Acte 3

À compter du 11 Juin prochain, de fait le gouvernement Macron s’apprête à procéder au fichage systématique, des consommateurs de Cannabis en France pour 10 ans. Cela sera effectif au même titre que pour les contrevenants aux lois sur le confinement issues de la crise COVID19.

* * *

Consternés par la nouvelle nous somme allés recueillir la réaction du Professeur en droit Yann Bisiou. C’est l’enseignant chercheur de la faculté de Montpellier, qui a révélé l’affaire dans le Dalloz (abonnés).

 

« Il faut d’abord noter que les usagers de stupéfiants contrevenants sont déjà fichés par la police et la justice et de manière multiple. pour commencer en cas d’interpellation d’un contrevenant il y a le TAJ, le traitement des antécédents judiciaires qui recense toutes les informations sur les procédures d’enquête, que la personne soit auteur ou victime d’ailleurs.

Selon la gravité des faits les données sont conservées entre 5 ans pour usage de stupéfiants et jusqu’à 40 ans pour les crimes plus graves.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

 

Et puis vous avez aussi le fichier OSIRIS de l’OFAST qui conserve les données pendant 3 ans et qui intègre maintenant aussi les infractions d’usage. (Osiris pour outil et système d’informations relatives aux infractions à la législation sur les stupéfiants).

À partir du 1er juillet, le casier judiciaire va aussi enregistrer les condamnations à une amende forfaitaire délictuelle pour usage. mais ce qui change dès maintenant c’est que les amendes forfaitaires délictuelles pour usage seront inscrites dans le fichier des contrôles automatisés pour 10 ans. » Yann Bisiou –Enseignant chercheur au CORHIS – Université Paul Valéry Montpellier 

 

Image

* * *

Comme la plupart des lois qui régissent la consommation des drogues, en particulier du Cannabis, ce sont des décisions prises sous le coup de l’émotion qui régissent le pays pour des décades.

Le COVID aura certainement eu pour mérite de durcir un peu plus les lois absurdes qui envoient aujourd’hui les consommateurs de Cannabis en prison. Un durcissement qui risque d’avoir pour effet d’accélérer la casse sociale en temps de crise.

Le gouvernement Français va-t’il devoir verbaliser et ficher 5 millions de personnes ?

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Twitter /// Legifrance 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés


Source: lecannabist

jean-pierre

Related Posts

L’Allemagne sera-t-elle le premier marché européen du cannabis récréatif ?

Le parlement tchèque avance sur la libéralisation du cannabis médical

Moderated Mediation of the eCHECKUP TO GO College Student Cannabis Use Intervention

L’Ile de Man ouvre ses licences d’exportation de cannabis médical

Signez la pétition !!!

 

842 signatures

Pétition ASBL Cannabis Belgique

Pourquoi une pétition ?

Nous sommes des personnes qui en avons assez de devoir aller dans la rue et avoir affaire à des réseaux criminels sans savoir où cela va nous conduire par après.

Nous sommes des personnes ayant des maladies, qui pour certaines sont rares, et utilisant pour médication le cannabis sous diverses formes (CBD,THC,THCv,CBDa,,,) sous l'accord de notre médecin.

Nous sommes des personnes responsables et honnêtes qui avons une vie épanouie et sans problèmes de vie ou sociaux.

Nous avons également une passion pour la plante de cannabis en elle-même et la cultiver est notre bonheur. De plus, nous pouvons nous soigner avec notre médication sans avoir peur des produits ou autres additifs contenus dans une plante que l'on peut trouver autre part.

Nous souhaitons pouvoir avoir notre médicament dans les normes de la santé publique, car un cannabis sain aide à réduire les frais de santé parfois conséquents pour la collectivité et le malade lui-même.

Nous sommes également des personnes responsables avec un rôle dans la société qui en avons assez d’être considérés comme des « hippies ou autres drogués », nous avons juste choisi notre médication et celle-ci a apporté les preuves de son efficacité dans le monde.

Nous connaissons déjà les produits dérivés comme le CBD et le THC que nous maîtrisons pour nous aider dans notre maladie « Je précise que nous ne sommes pas médecin et que nous nous basons sur 20 ans d’expérience médicale du cannabis des membres de notre ASBL et l'avis du médecin de famille ».

Nous désirons simplement ne plus nous cacher, et pouvoir aider les autres personnes le souhaitant.

Nous somme soucieux des ados et de la prévention à leur égard. Effectivement, nous sommes les acteurs parfaits pour répondre aux questions qu’ils se posent vu notre expérience cannabique et, de plus, nous pourrons leur expliquer les risques qu’ils encourent en achetant du cannabis dans la rue.

Le projet complet peut être demandé via mail " info@mcb.care " et sur le site internet : " http://mcb.care "

@ASBL McB

**votre signature**

Partagez avec vos amis

Articles récents

Catégories