Externalizing Risk Pathways for Adolescent Substance Use and Its Developmental Onset: A Canadian Birth Cohort Study: Trajectoires de comportements extériorisés et le risque pour l’initiation et l’usage de substances des adolescents : Une étude de cohorte de naissance canadienne.

Spread the love
Related Articles

Externalizing Risk Pathways for Adolescent Substance Use and Its Developmental Onset: A Canadian Birth Cohort Study: Trajectoires de comportements extériorisés et le risque pour l’initiation et l’usage de substances des adolescents : Une étude de cohorte de naissance canadienne.

Can J Psychiatry. 2021 Feb 03;:706743720982429

Authors: Cox SML, Castellanos-Ryan N, Parent S, Benkelfat C, Vitaro F, Pihl RO, Boivin M, Tremblay RE, Leyton M, Séguin JR

Abstract
OBJECTIVE: Only a minority of drug and alcohol users develops a substance use disorder. Previous studies suggest that this differential vulnerability commonly reflects a developmental trajectory characterized by diverse externalizing behaviors. In this study, we examined the relation between child and adolescent externalizing behaviors and adolescent substance use in a prospectively followed Canadian birth cohort, accounting for the temporal sequence of a wide variety of contributing factors.
METHODS: Two hundred and forty-two adolescents followed since birth (date range: 1996 to 2012) were assessed on externalizing behavior (age 17 months to 16 years), alcohol and cannabis use at age 16, age of alcohol use onset, family history of substance use problems, family functioning (age 11 to 15), sensation seeking (age 16), prenatal substance exposure, socioeconomic status (age 1 to 9), and sex.
RESULTS: Age of alcohol use onset was predicted by a family history of substance use problems, externalizing traits from ages 6 to 10 and 11 to 16, sensation seeking at age 16, prenatal alcohol and tobacco exposure and family functioning at ages 11 to 15. High frequencies of alcohol and cannabis use at age 16 were both predicted by externalizing traits from ages 11 to 16, a family history of substance use problems and sensation seeking after controlling for other individual, environmental and familial variables. The association between familial substance use problems and substance use during adolescence was partially mediated by externalizing traits from age 11 to 16.
CONCLUSIONS: The present findings provide prospective evidence for a developmental risk pathway for adolescent substance use, potentially identifying those who could benefit from early interventions.

PMID: 33530707 [PubMed – as supplied by publisher]


Source: ncbi 2

Partage le savoir

L’article Externalizing Risk Pathways for Adolescent Substance Use and Its Developmental Onset: A Canadian Birth Cohort Study: Trajectoires de comportements extériorisés et le risque pour l'initiation et l'usage de substances des adolescents : Une étude de cohorte de naissance canadienne. est apparu en premier sur .

Schaka

Related Posts

A molecular explanation of cardiovascular protection through abnormal cannabidiol: Involving the dysfunctional beta-adrenergic and ATP-sensitive K+ channel activity in cardiovascular compromised preterm infants

Use and caregiver-reported efficacy of medical cannabis in children and adolescents in Switzerland

Poison Control Centers Nationally Report Rise in Calls Amid Delta-8 Craze

Poison Control Centers Nationally Report Rise in Calls Amid Delta-8 Craze

Combined Antiseizure Efficacy of Cannabidiol and Clonazepam in a Conditional Mouse Model of Dravet Syndrome

Signez la pétition !!!

 

845 signatures

Pétition ASBL Cannabis Belgique

Pourquoi une pétition ?

Nous sommes des personnes qui en avons assez de devoir aller dans la rue et avoir affaire à des réseaux criminels sans savoir où cela va nous conduire par après.

Nous sommes des personnes ayant des maladies, qui pour certaines sont rares, et utilisant pour médication le cannabis sous diverses formes (CBD,THC,THCv,CBDa,,,) sous l'accord de notre médecin.

Nous sommes des personnes responsables et honnêtes qui avons une vie épanouie et sans problèmes de vie ou sociaux.

Nous avons également une passion pour la plante de cannabis en elle-même et la cultiver est notre bonheur. De plus, nous pouvons nous soigner avec notre médication sans avoir peur des produits ou autres additifs contenus dans une plante que l'on peut trouver autre part.

Nous souhaitons pouvoir avoir notre médicament dans les normes de la santé publique, car un cannabis sain aide à réduire les frais de santé parfois conséquents pour la collectivité et le malade lui-même.

Nous sommes également des personnes responsables avec un rôle dans la société qui en avons assez d’être considérés comme des « hippies ou autres drogués », nous avons juste choisi notre médication et celle-ci a apporté les preuves de son efficacité dans le monde.

Nous connaissons déjà les produits dérivés comme le CBD et le THC que nous maîtrisons pour nous aider dans notre maladie « Je précise que nous ne sommes pas médecin et que nous nous basons sur 20 ans d’expérience médicale du cannabis des membres de notre ASBL et l'avis du médecin de famille ».

Nous désirons simplement ne plus nous cacher, et pouvoir aider les autres personnes le souhaitant.

Nous somme soucieux des ados et de la prévention à leur égard. Effectivement, nous sommes les acteurs parfaits pour répondre aux questions qu’ils se posent vu notre expérience cannabique et, de plus, nous pourrons leur expliquer les risques qu’ils encourent en achetant du cannabis dans la rue.

Le projet complet peut être demandé via mail " info@mcb.care " et sur le site internet : " http://mcb.care "

@ASBL McB

**votre signature**

Partagez avec vos amis

Articles récents

Catégories