Expanding the Treatment Landscape for Lennox-Gastaut Syndrome: Current and Future Strategies.

Spread the love

Lennox-Gastaut syndrome (LGS), a childhood-onset severe developmental and epileptic encephalopathy (DEE), is an entity that encompasses a heterogenous group of aetiologies, with no single genetic cause. It is characterised by multiple seizure types, an abnormal EEG with generalised slow spike and wave discharges and cognitive impairment, associated with high morbidity and profound effects on the quality of life of patients and their families. Drug-refractory seizures are a hallmark and treatment is further complicated by its multiple morbidities, which evolve over the patient’s lifetime. This review provides a comprehensive overview of the current and future options for the treatment of seizures associated with LGS. Six treatments are specifically indicated as adjunct therapies for the treatment of seizures associated with LGS in the US: lamotrigine, clobazam, rufinamide, topiramate, felbamate and most recently cannabidiol. These therapies have demonstrated reductions in drop seizures in 15%-68% of patients across trials, with responder rates (≥ 50% reduction in drop seizures) of 37%-78%. Valproate is still the preferred first-line treatment, generally in combination with lamotrigine or clobazam. Other treatments frequently used off-label include the broad spectrum anti-epileptic drugs (AED) levetiracetam, zonisamide and perampanel, while recent evidence from observational studies has indicated that a newer AED, the levetiracetam analogue brivaracetam, may be effective and well tolerated in LGS patients. Other treatments in clinical development include fenfluramine in late phase III, perampanel, soticlestat-OV953/TAK-953, carisbamate and ganaxolone. Non-pharmacologic interventions include the ketogenic diet, vagus nerve stimulation and surgical interventions; these are also expanding, with the potential for less invasive techniques for corpus callosotomy that have promise for reducing complications. However, despite these advancements, patients continue to experience a significant burden. Because LGS is not a single entity, tailoring of treatment is needed as opposed to a ‘one size fits all’ approach. Further research is needed into the underlying aetiologies and pathophysiology of LGS, together with advancements in treatments that encompass the spectrum of seizures associated with this complex syndrome.

Schaka

Related Posts

Bank of America Closes Cannabis Researcher’s Accounts

Photochemistry of Cannabidiol (CBD) Revised. A Combined Preparative and Spectrometric Investigation

UV induced changes in proteome of rats plasma are reversed by dermally applied cannabidiol

Texas Officials Declare Delta-8 THC Illegal

Signez la pétition !!!

 

846 signatures

Pétition ASBL Cannabis Belgique

Pourquoi une pétition ?

Nous sommes des personnes qui en avons assez de devoir aller dans la rue et avoir affaire à des réseaux criminels sans savoir où cela va nous conduire par après.

Nous sommes des personnes ayant des maladies, qui pour certaines sont rares, et utilisant pour médication le cannabis sous diverses formes (CBD,THC,THCv,CBDa,,,) sous l'accord de notre médecin.

Nous sommes des personnes responsables et honnêtes qui avons une vie épanouie et sans problèmes de vie ou sociaux.

Nous avons également une passion pour la plante de cannabis en elle-même et la cultiver est notre bonheur. De plus, nous pouvons nous soigner avec notre médication sans avoir peur des produits ou autres additifs contenus dans une plante que l'on peut trouver autre part.

Nous souhaitons pouvoir avoir notre médicament dans les normes de la santé publique, car un cannabis sain aide à réduire les frais de santé parfois conséquents pour la collectivité et le malade lui-même.

Nous sommes également des personnes responsables avec un rôle dans la société qui en avons assez d’être considérés comme des « hippies ou autres drogués », nous avons juste choisi notre médication et celle-ci a apporté les preuves de son efficacité dans le monde.

Nous connaissons déjà les produits dérivés comme le CBD et le THC que nous maîtrisons pour nous aider dans notre maladie « Je précise que nous ne sommes pas médecin et que nous nous basons sur 20 ans d’expérience médicale du cannabis des membres de notre ASBL et l'avis du médecin de famille ».

Nous désirons simplement ne plus nous cacher, et pouvoir aider les autres personnes le souhaitant.

Nous somme soucieux des ados et de la prévention à leur égard. Effectivement, nous sommes les acteurs parfaits pour répondre aux questions qu’ils se posent vu notre expérience cannabique et, de plus, nous pourrons leur expliquer les risques qu’ils encourent en achetant du cannabis dans la rue.

Le projet complet peut être demandé via mail " info@mcb.care " et sur le site internet : " http://mcb.care "

@ASBL McB

**votre signature**

Partagez avec vos amis

Articles récents

Catégories