Etats-Unis : le mur anti-immigration pourrait être fait en chanvre

Spread the love

Suite aux refus répétés du Congrès d’allouer les fonds nécessaires à la construction du fameux mur anti-immigration américain, certains des plus fervents et des plus puissants supporters de Trump ont décidé de recourir à des fonds privés.  Ils se sont réunis la semaine dernière au Texas, dans une petite ville près de la frontière, pour identifier des terrains susceptibles d’accueillir leur mur. Avec une idée en tête : le construire en chanvre.

Un mur privé construit en chanvre

L’initiative vient à l’origine de Kolfage, un vétéran d’extrême droite, qui a lancé une campagne de crowdfunding pour fournir à l’administration Trump les fonds qui lui étaient refusés. Néanmoins, l’accord du Congrès étant tout de même nécessaire pour initier un projet public, la campagne s’est transformée en organisation non lucrative qui récolte des fonds pour construire un mur privé à l’aide de fonds et sur des terrains privés. Selon le New York Times, qui mentionne un coup de téléphone entre Kris Kobach, un des leaders du projet, et Trump, ce dernier aurait donné sa

View the Original article

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :