Les producteurs de cannabis israéliens menacent de s’installer ailleurs

Spread the love

Autorisées en août 2017 puis suspendues en février 2018 sous la pression de Donald Trump, les exportations de cannabis médical israéliennes étaient censées reprendre rapidement selon les déclarations du ministre de l’Intérieur, Gilad Erdan, en avril. Un nouveau cadre législatif devait cependant être mis en place, avec l’aide de fonds alloués par le ministère des Finances, pour les réguler.

Néanmoins, rien n’a été fait depuis pour relancer les exportations, et l’industrie du cannabis s’impatiente devant l’ampleur de ses investissements non rentabilisés. Face à la lenteur de la bureaucratie, les entreprises israéliennes menacent de délocaliser leurs activités.

Des pertes pour l’industrie du cannabis

Sans avancée sur les régulations du marché d’exportation, la ré-autorisation du ministre de l’Intérieur reste lettre morte et, comme l’explique Nir Sosinky, directeur du management de la firme Together Pharma, au Jerusalem Post, les entrepreneurs sont dans le flou :

View the Original article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :