Une banque française refuse un prêt pour un commerce de cannabis

Spread the love

Les maisons écolos 2.0 en béton de chanvre BusinessBusinesson31 mai 2018businessCBDfleurs de cannabisFrancelegalisationbyAntoine CarrotMalgré la légalité de la vente de fleurs de cannabis CBD, une boutique de Pontarlier peine à trouver un prêt bancaire.

La Société Générale de cette ville du Doubs avait initialement accepté pour ensuite se rétracter. Elle invoque des raisons “éthiques” afin de refuser d’assurer un service sous prétexte que la vente de fleurs de cannabis.

K-na First, une première boutique légale en France de fleurs de cannabis

Cette boutique de Pontarlier est gérée par Sophia Gombaud-Saintonge, qui depuis son ouverture croule sous les commandes. Le succès de cette boutique repose sur la vente de fleurs de cannabis riches en CBD.

View the Original article

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :