Le cannabis pour les personnes agées

Spread the love

« T’en veux ? » Smaïn posait la question dans un sketch datant de 1989. Et pour de plus en plus de personnes âgées, la réponse semble vouloir devenir : « Oui ». Nos anciens sont-ils devenus accros au cannabis et aux sensations d’un autre monde ? Pas tout à fait…

Certains fument des joints juste pour être pétés. Juste parce que c’est chanmé. Parce que c’est déclassé. C’est lourd de ouf, quoi ! D’autres aussi, parfois, consomment du cannabis quand ils sont au bout de leur life. D’autres enfin, avouent apprécier fumer un pétard entre amis en regardant un épisode de Derrick.

Non, je ne suis pas moi-même complètement déchirée… Je ne fais que rapporter les propos de cette « Mamie Pétard ». À 62 ans, elle consommait son joint quotidien depuis 1969. Et elle est soupçonnée d’avoir alimenté en herbe magique de nombreux retraités. Dénoncée en 2011 par son aide ménagère, elle a été condamnée à 1.500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Dieppe. Parce que oui, rappelons-le tout de même, le cannabis reste en France un produit illicite.

Aux États-Unis, une étude réalisée en 2014 par la National Survey on Drug Use and Health faisait état d’une hausse marquée de la consommation de cannabis chez les seniors. Alors qu’ils n’étaient, en 2006, que 4,5 % des 50-64 ans et 0,4 % des 65 ans et plus à fumer des joints, ces taux seraient passés, respectivement, à 7,1 % et à 1,4 %. Des taux qui semblent toujours faibles, mais qui représentent tout de même une hausse de 58 % pour la première catégorie d’âge et de 250 % pour la seconde !

Aux États-Unis, des maisons de retraite autorisent à leurs résidents de recourir au cannabis, mais seulement pour soulager leurs douleurs et dans le cadre d’une consommation étroitement encadrée. © Tought Catalog, Unsplash
Aux États-Unis, des maisons de retraite autorisent à leurs résidents de recourir au cannabis, mais seulement pour soulager leurs douleurs et dans le cadre d’une consommation étroitement encadrée. © Tought Catalog, Unsplash

Des joints dans les Ehpad ?
Faut-il pour autant imaginer des hordes de papis et de mamies défoncés arpentant les couloirs des Ehpad locaux ? Que nenni ! Car les auteurs de cette étude estiment que l’usage médical du cannabis est en grande partie responsable de ces chiffres. Pas moins de 29 États américains ont en effet légalisé son usage dans un cadre thérapeutique.


Dans le cannabis, une bonne centaine de substances cannabinoïdes
Les chercheurs, de leur côté, continuent d’étudier la plante et ses composants chimiques. Et il y a du travail. Parce que le cannabis contient près de 500 composés, dont une bonne centaine de cannabinoïdes. Pourquoi s’intéresser à eux ? Parce que les cannabinoïdes agissent sur le système nerveux central, le système nerveux périphérique et le système immunitaire. Pourtant deux seulement ont à ce jour été sérieusement étudiés : le THC et le cannibidiol, ou CBD.

De plus en plus régulièrement, des études sont publiées qui concluent aux bienfaits du cannabis, notamment pour les personnes âgées. Consommer du cannabis aiderait notamment à réduire les douleurs chroniques, préserverait notre cerveau des ravages de la vieillesse, stimulerait l’appétit, améliorerait le sommeil ou serait même efficace face à la progression de la maladie d’Alzheimer. Une étude publiée en ce début d’année assure, elle, que les patients âgés ayant reçu un traitement à base de cannabis ont connu une amélioration globale de leur qualité de vie en seulement 6 mois. Et qu’ils ont diminué — voire arrêté — leur consommation d’opiacés.

Notez toutefois que ce n’est pas demain que l’on verra le personnel des Ehpad proposer à nos seniors de faire tourner un pét’. De l’avis des scientifiques en effet, fumer un joint est plus néfaste que bénéfique. Pour profiter des bienfaits du cannabis, mieux vaut le consommer sous forme de tisane, de vaporisateur, de spray buccal ou même de médicament à base de THC de synthèse.

CE QU’IL FAUT RETENIR
La consommation de cannabis chez les personnes âgées est en hausse.
Les personnes âgées consomment du cannabis pour lutter contre les affres du vieillissement.
Des études scientifiques semblent leur donner raison.
source

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :