Comment traiter le diabète avec le THCV

Le cannabis contient de nombreux composés différents. Certains de ces composés ont reçu beaucoup d’attention de la part des médias, en particulier le THC et le CBD. Ils sont au centre de l’attention de beaucoup de nouvelles recherches cherchant à nous aider à comprendre le cannabis et son rôle comme substance récréative et comme remède.

Mais qu’en est-il des autres cannabinoïdes présents dans le cannabis ? Dans cet article, nous allons regarder la THCV, un cannabinoïde souvent éclipsé par le THC et le CBD, mais tout aussi intéressant dans son interaction avec nos organismes. Nous allons vous montrer ce qu’est exactement la THCV, comment elle interagit avec notre corps et son potentiel médical.

C’EST QUOI LA THCV ?

La tétrahydrocannabivarine, ou THCV, est un des nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis. Comme son nom le suggère, la THCV est très similaire au THC en termes de structure moléculaire. Mais elle possède ses propres effets uniques sur le corps.

Quand on consomme du cannabis (que ce soit en le fumant, vaporisant ou mangeant), les cannabinoïdes présents dans le cannabis activent certains récepteurs de notre corps (connus sous le nom de CB1 et CB2). Ces récepteurs font partie du système endocannabinoïde (ou SEC).

Le SEC est impliqué dans la médiation d’une variété de fonctions de l’organisme et il joue un rôle important dans la gestion de l’appétit, de l’humeur, de la mémoire et bien plus. Il est aussi capable de produire ses propres cannabinoïdes.

Les cannabinoïdes produits naturellement par le SEC sont connus sous le nom d’endocannabinoïdes. Ceux produits par le plant de cannabis sont techniquement désignés sous le nom de phytocannabinoïdes.

La THCV, au contraire du CBD, est un composé psychoactif. Ceci signifie qu’il provoque un effet « planant » psychoactif quand il est introduit dans l’organisme. L’effet est généralement décrit comme une sensation stimulante et élévatrice.

La THCV est également capable à forte dose d’intensifier les effets du THC.

LA THCV A-T-ELLE DES EFFETS MÉDICAUX ?

Même si la THCV reçoit moins d’attention que d’autres cannabinoïdes (comme le CBD et le THC), elle affiche un potentiel médical prometteur.

Le plus grand bienfait médical que la THCV offre est probablement sa capacité à aider au traitement du diabète. Nous allons regarder de plus près comment la THCV peut aider à traiter le diabète de type 2. Nous partagerons aussi certaines autres applications médicales moins recherchées pour ce cannabinoïde.

LA THCV ET LE DIABÈTE

Le diabète de type 2 est un trouble métabolique principalement provoqué par l’obésité. Il provoque une glycémie élevée, une insulino-résistance, et un manque relatif d’insuline. Ce qui expose les patients à des risques accrus de maladies cardiaques, d’AVC, de cécité (due à une dégradation de la rétine), de lésions du rien et d’une mauvaise circulation sanguine dans les extrémités.

La THCV affiche un énorme potentiel pour aider à contrôler la glycémie des patients atteints de diabète de type 2.

Une étude publiée dans le journal Diabetes Care en 2016 explore comme la THCV et le cannabidiol affectent les paramètres glycémiques et lipidiques chez les patients atteints de diabète.

Cette étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo a concerné 62 patients avec un diabète de type 2 non traité à l’insuline. Les patients ont reçu cinq traitements différents (un placebo, du CBD, de la THCV, un mélange 1:1 de CBD et de THCV et un mélange 20:1 de CBD et THCV) pendant 13 semaines.

L’étude a découvert que la THCV réduisant significativement la glycémie à jeun et améliorait les fonctions cellulaires pancréatiques, alors que la combinaison CBD-THCV n’a eu aucun effet significatif sur les patients.

Une autre étude, publiée dans Nutrition and Diabetes en 2013, a également déterminé que la THCV pouvait être un traitement efficace pour l’intolérance au glucose provoquée par l’obésité. L’intolérance au glucose est souvent un précurseur du diabète.

L’étude, menée par des chercheurs du Laboratoire Clore de l’Université de Buckingham, a étudié les effets de la THCV sur des souris dont l’obésité était provoquée par l’alimentation et par des facteurs génétiques.

L’étude a découvert que les traitements à la THCV réduisaient l’intolérance au glucose chez les souris génétiquement obèses, tout en améliorant simultanément la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline chez les souris dont l’obésité était due au régime.

L’étude a également découvert que la THCV produisait une augmentation précoce et transitoire de la dépense énergétique. Ces deux études sont de solides éléments soulignant le rôle que pourrait jouer ce cannabinoïde dans le traitement du diabète de type 2.

AUTRES APPLICATIONS MÉDICALES DE LA THCV

En plus d’être prometteuse dans le champ du traitement du diabète de type 2, la THCV pourrait également jouer un rôle important dans la gestion d’une variété d’autres troubles.

Par exemple, certains experts affirment que la THCV pourrait aider à couper la faim.

Bonni Goldstein, directeur médical de Canna-Centers, explique que la THCV a la capacité de bloquer les récepteurs CB1 de notre cerveau à petites doses. Quand elle le fait, elle peut augmenter la perte de poids, diminuer la masse graisseuse et augmenter la dépense énergétique.

Dans ces petites doses, la THCV semble avoir des effets opposés au THC. Mais à plus fortes doses, elle se lie aux récepteurs CB1 et provoque de forts effets psychoactifs.

Comme d’autres cannabinoïdes, il semble que la THCV pourrait aider à gérer les tremblements et améliorer le contrôle moteur et les effets des lésions cérébrales provoquées par la maladie d’Alzheimer.

Elle semble aussi atténuer l’anxiété sans supprimer les émotions (ce qui est un effet secondaire de nombreux médicaments contre l’anxiété) et même stimuler la croissance osseuse.

Cependant, plus de recherches sont nécessaires dans ce champ pour arriver à de solides conclusions sur l’aide que la THCV pourrait apporter dans le traitement du trouble.

LA THCV PRODUIT-ELLE DES EFFETS NÉGATIFS ?

La THCV n’a pas été étudiée en détail et on ne connaît que peu de choses sur ses possibles effets secondaires.

Quand elle est fumée, les patients doivent être conscients des risques de santé évidents et bien étudiés liés au fait de fumer le cannabis.

Ensuite, il est important de noter que la THCV est un cannabinoïde psychoactif. À forte dose, il se lie aux récepteurs CB1 dans le cerveau et provoque un effet « planant » distinct.

En raison de sa composition chimique différente, les effets psychoactifs de la THCV semblent être bien différents de ceux du THC. Ils se caractérisent par une forte sensation cérébrale élévatrice.

À très forte dose, la THCV est presque deux fois plus puissante que le THC, mais ses effets psychoactifs ne durent que la moitié du temps de ceux produits par le THC.

COMMENT ADMINISTRER ET DOSER LA THCV

Comme pour tout autre type de weed médicale, le cannabis ou les produits au cannabis riches en THCV peuvent être fumés, vaporisés ou mangés.

Fumer est une méthode de consommation très courante pour le cannabis récréatif et médical. Mais les effets de la fumée du cannabis sont très bien étudiés et sont connus pour entraîner une variété de risques de santé. Ce n’est donc pas une méthode adaptée pour les patients médicaux.

La vaporisation est devenue très populaire récemment, grâce à sa capacité à apporter des sensations similaires à la fumée, sans les risques de santé. Les vaporisateurs sont conçus pour utiliser la chaleur afin d’extrait les composants clés des fleurs ou concentrés de cannabis, sans combustion de la matière. Ceci signifie que le consommateur n’inhale pas de fumée cancérigène comme en fumant un joint, un blunt ou un bang.

Autre méthode d’administrer du cannabis médical, avec les aliments. Ce sont des plats ou en-cas préparés avec de l’huile ou du beurre de cannabis afin d’infuser des cannabinoïdes comme le THC, le CBD et la THCV dans les aliments.

Comme la THCV n’a pas été aussi bien étudiée que le CBD, le THC ou d’autres cannabinoïdes, elle manque de guides standardisés pour le dosage.

OÙ TROUVER LA THCV

La THCV est présente dans la plupart des plants de cannabis, parfois en très fort pourcentage. Certaines variétés de cannabis de régions asiatiques (comme en Chine, Inde, Népal, Thaïlande, Afghanistan et Pakistan), par exemple, contiennent des concentrations en THCV de plus de 50 %.

Malheureusement, beaucoup des variétés de cannabis et produits disponibles sur les marchés légaux aujourd’hui n’ont pas été cultivés/produits pour être spécifiquement riches en THCV.

Pour l’instant, le patient qui recherche de fortes concentrations en THCV devrait se tourner vers des variétés naturelles d’Afrique ou des régions mentionnées plus haut. Ou alors en parler avec un vendeur de têtes réputé pour trouver un produit adapté à ses besoins.

THCV : UN PAS DE PLUS VERS LA COMPRÉHENSION DU CANNABIS

Et voilà, un aperçu détaillé de la THCV et de ses effets sur nos organismes.

N’oubliez pas que toutes les ressources de cet article ont été compilées uniquement à des fins informatives. Si les bienfaits médicaux du cannabis vous intéressent, consultez toujours un professionnel de santé.

 

 

source:cannabis.info

Auteur de l’article : Schaka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *