Éliminer rapidement le THC de votre système: est ce possible ?

L’internet est rempli de conseils sur comment tromper des tests de drogues et nettoyer la weed de votre système. Malheureusement, beaucoup d’informations ne sont pas fiables voir contradictoires.

Les dépistages sont une procédure lambda dans beaucoup de lieux de travail et posent un vrai problème pour les utilisateurs récréatifs et thérapeutiques.

Si vous avez déjà été concerné par le passage d’un dépistage de drogues, il est probable que vous ayez été cherché des informations sur Google dans l’espoir de trouver une solution simple et fiable. Mais à la place, vous avez sûrement trouvé des centaines d’articles et de forums vous bombardant d’informations contradictoires.

Nous pouvons vous aider à dissiper certaines des questions autour du sujet concernant la tromperie d’un dépistage ainsi que différents moyens de « purger » votre système du cannabis restant.

Souvenez-vous qu’aucun de ces conseils n’est infaillible et que le seul moyen de rendre votre test négatif est de rester loin de l’herbe.

COMPRENDRE LES DÉPISTAGES DE DROGUE

Il existe 3 types de tests de drogues : les tests d’urine (analyse d’urines), les tests sanguins et les tests de follicules pileux.

Les tests d’analyses d’urines sont les tests les plus communs utilisés par les employeurs principalement parce qu’ils ne coûtent pas cher, sont simples à faire et peuvent fournir des résultats relativement précis. Les tests d’urines cherchent des traces de THC-COOH ce qui est concrètement une forme métabolisée de THC qui est stockée dans les tissus gras partout dans le corps.

Tandis que les tests sanguins et de follicules pileux sont moins communs, certains employés les utilisent toujours puisqu’ils sont plus difficiles à tromper et peuvent fournir des résultats encore plus précis.

Pour plus d’informations sur chacun de ces tests et comment ils fonctionnent, allez voir nos publications précédentes sur les tests de drogues.

COMBIEN DE TEMPS LE CANNABIS RESTE-IL DANS NOTRE SYSTÈME ?

Avant de regarder certains conseils spécifiques pour passer un test de drogue de cannabis, il est important de comprendre combien de temps restent les éléments du cannabis dans notre corps.

Il existe 4 facteurs principaux qui affectent la durée de présence de cannabis dans votre système :

  • À quelle fréquence et quelle quantité vous consommez : la fréquence et la quantité de cannabis que vous consommez a évidemment un effet important sur le temps où restent les éléments de cannabis dans votre système. Si vous avez tendance à ne prendre qu’une 1 ou 2 lattes d’un joint à des fêtes de temps à autre, vous avez moins de chances d’être testé comme étant positif contrairement à quelqu’un qui fume en continue tous les soirs après le travail.
  • Vos niveaux de graisses : comme nous l’avons dis plus tôt, le THC est métabolisé et stocké par le corps dans les tissus de graisses comme le THC-COOH. De ce fait, plus vos niveaux de graisses sont élevés, plus vous pourrez retrouvé du THC-COOH dans votre corps.
  • Votre métabolisme : comme nous réagissons tous différemment au cannabis, nos corps métabolisent également le THC à différentes vitesses. Malheureusement, il n’y a pas de méthodes miracles pour savoir à quelle vitesse votre corps agit et finit par éventuellement nettoyer le THC et le THC-COOH de votre corps.
  • Ce que vous consommez et comment vous le consommez : Si vous mangez ou vaporisez des fleurs extrêmement puissantes ( 20 % + ou des concentrés), vous aurez tendance à ingérer plus de THC d’un seul coup que quelqu’un qui fume un joint de weed classique (15 % ). Cela résulte de la concentration supérieure de THC dans la fleur puissante/concentré et le fait que vaporiser ou ingérer du cannabis délivre plus de THC dans le corps que simplement fumer.

Pour les utilisateurs occasionnels, le THC peut généralement être détecté par des tests d’urine ou de sang entre 1 et 3 jours après la prise. D’un autre côté, les tests à follicules pileux peuvent être positifs entre une large fourchette de 5 à 90 jours après la prise.

Souvenez-vous, ce ne sont que des données approximatives pour les consommateurs occasionnels. Les consommateurs de cannabis réguliers ont plus de métabolites de THC stockée dans leur corps et peuvent potentiellement être testé positif à travers n’importe lesquelles des méthodes citées plus haut pendant des semaines après leur prise.

5 FAÇONS DE FAIRE DISPARAÎTRE LE CANNABIS PLUS RAPIDEMENT DE VOTRE SYSTÈME

Si vous êtes face à un dépistage ( que ce soit au travail ou pour d’autres raisons), voici des méthodes simples pour minimiser les chances d’être testé positif.

Gardez en tête qu’aucune de ces méthodes n’offrent des résultats certains et le seul moyen infaillible de passer un dépistage est de ne pas consommer du cannabis.

1. LA DILUTION

C’est une techniquement extrêmement populaire pour réussir un test d’urine, principalement parce que c’est censé être fait 1 jour avant le dépistage faisant d’elle une chouette option pour des résultats rapides.

La méthode de la dilution pour passer des tests de drogues consiste concrètement sur le principe de la dilution de l’urine à un seuil inférieur de THC-COOH (50 ng/mL).

La meilleure façon de diluer votre urine est de boire beaucoup d’eau. Commencez par boire 2 à 3 litres d’eau 1 jour avant le test et puis 1 à 2 litres le jour J. Cela devrait aider à baisser vos niveaux de THC-COOH sous le seuil de 50 ng/mL

L’inconvénient de cette méthode, c’est que les laboratoires qui gèrent ces tests en sont bien conscients et par conséquent, ils gardent un œil ouvert pour les échantillons d’urine dilués qui sont généralement transparent et faible en créatinine, un déchet chimique du métabolisme des muscles.

Afin d’éviter toutes suspicions, il est possible d’altérer la couleur des niveaux de créatinine en consommant 50 à 100mg de vitamine B2 ou B12 et une dose au-dessus de la moyenne de suppléments de créatine quelques heures avant votre test.

Les suppléments de vitamine B aideront à rendre la couleur jaune à votre urine tandis que la créatine aidera à augmenter les niveaux de créatinine. Ces deux suppléments sont disponibles dans les pharmacies et les grandes surfaces.

2. LA DÉSINTOXICATION

Une autre technique populaire pour passer un test d’urine est la désintoxication.

L’un des meilleurs moyens pour se détoxifier est de le faire naturellement sans l’utilisation d’aucun produits detox tels que les pilules ou les boissons protéinées. Un individu sain peut nettoyer son corps des toxines en 4 à 6 semaines en combinant simplement des exercices normaux, un régime équilibré et sain et une abstinence des drogues et de l’alcool.

Si une détoxification naturelle faite maison n’est pas une option envisageable pour vous, vous pouvez essayer des produits détox fiables. Ces produits sont faits pour aider au nettoyage des toxines ( tels que les métabolites de cannabis) de votre système en seulement 3 à 6 jours.

Dernièrement, si vous ne pouvez pas faire cela aussi, vous pouvez essayer un nettoyeur 24H. Ces produits sont faits de façon à pouvoir nettoyer temporairement les traces de drogues dans votre urine et de donner un échantillon clair d’urine.

3. L’URINE SYNTHÉTIQUE

Un autre moyen de tricher à un test d’urine est d’utiliser de l’urine synthétique.

Disponibles chez plusieurs fournisseurs en ligne, utiliser de l’urine synthétique est un superbe moyen d’éviter un test de drogues alors que l’échantillon est garanti être sans aucun métabolites.

Néanmoins, vous aurez besoin de « faire passer » l’échantillon dans le lieu de test et de la conserver à une température corporelle ( approximativement, 100° F ou 37° C) pouf éviter les suspicions. Le meilleur moyen de conserver l’échantillon au chaud est de le passer dans son micro-onde chez soi puis de l’entourer d’une serviette chaude afin de le garder au chaud jusqu’au moment du test.

Souvenez-vous qu’utiliser de l’urine synthétique n’est envisageable que si le labo de test où vous êtes conviés vous fournit une salle privée pour fournir votre échantillon. Si c’est le cas, souvenez-vous de réellement uriner dans les toilettes ( parfois, les employés écoutent aux portes pour vérifier que vous n’êtes pas en train de frauder).

Néanmoins, si ceux qui vous testent vous observent uriner, cette option n’est bien évidemment, pas envisageable.

4. LES DÉPISTAGES À LA MAISON

Un autre moyen de vous préparer à un test de drogue est de passer un test chez vous au préalable avec un kit de test maison.

Tandis que ces kits ne sont pas fournis avec quelconques suppléments pour vous aider à altérer votre échantillon d’urine, ils peuvent vous aider à tester les résultats d’une méthode dilution ou de désintoxication.

Encore une fois, cela n’est viable qu’avec les personnes faisant face à un test de drogues, pas ceux qui ne font face à un test aléatoire dans une courte période de temps.

5. LES SHAMPOINGS

Les tests à follicule pileux sont considérés comme les tests sanguins les plus précis et rigoureux. Il est bien plus difficile de tricher à ceux-là qu’aux tests d’urines et ont tendance de tester l’utilisation à long terme plutôt que les utilisations singulières d’une drogue.

La seule façon infaillible de passer outre un test à follicule pileux est de raser l’intégralité des poils et cheveux de votre corps ( le test peut être conduit autant sur vos cheveux que sur quelconques poils de votre corps). Néanmoins, faire ceci risque d’éveiller les soupçons.

Par conséquent, si vous faites face à ce genre de situation, vous pourriez essayer des shampoings prévus à cet effet dans le but de vous aider à être négatif au test. Ces produits ne garantissent pas d’obtenir l’effet escompté, mais bon, ça vaut toujours le coup d’essayer !

DERNIÈRES PENSÉES ET CONSEILS EN PLUS

Alors voilà, 5 conseils simples pour vous aider à passer un test de drogues et à éliminer le cannabis de votre système.

Souvenez-vous, aucune de ces méthodes ne sont imparables, et chacune possède ses avantages et ses inconvénients. Choisir la plus adaptée dépend principalement de vos préférences et du temps qu’il vous reste pour vous préparer au test.

De plus, il existe beaucoup de fausses informations circulant sur l’internet sur comment passer un test de drogue. Pour finir cet article, voici quelques derniers conseils pour vous aider à passer un test de rogues et à éliminer le cannabis de votre système :

  • Ne faites pas d’exercices avant un test : si vous êtes un consommateur régulier, faire de l’exercice risquerait d’augmenter les niveaux de THC dans votre sang. Ne vous méprenez pas sur les sources vous disant que faire une séance d’exercice intense avant le test vous fera « transpirer » toutes formes de THC hors de votre corps.
  • Ne vous fournissez pas le début et la fin de votre flot d’urine : les premières et les dernières parties de votre échantillon d’urine sont supposées contenir les plus fortes concentrations de métabolites de drogues.

 

source:cannabis.info

Auteur de l’article : Schaka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *